.Sommaire
.
retour au sommaire de Fiches.jardinage

PRESENTATION :
De tout temps, la facilité de trouver du fumier l'a toujours placé comme engrais naturel numéro 1. Le fumier est une source d'azote mais également d'autres nutriments qui enrichissent le sol. Ce fumier est souvent mélangé à de la paille (litière à bestiaux), ce qui constitue un excellent mélange pour amender le sol.
Les fumiers les plus utilisés comme engrais sont ceux de vache, de cheval et de volaille.
Le fumier de volaille est le plus riche mais sa quantité est souvent restreinte. Ce fumier de volaille est encore un meilleur fertilisant lorsqu'il est associé à du compost.
A la campagne, il est facile de se procurer du fumier de vache qui représente un excellent engrais. C'est par contre le moins pratique des fumiers dans sa mise en place, surtout lorsqu'il n'est pas bien décomposé.
Le fumier de cheval est le plus recherché car il a l'avantage d'être facilement amendé et beaucoup moins repoussant au niveau de l'odeur par rapport aux bouses de vaches.

UTILISATION DU FUMIER :
On fume abondamment le sol tous les 3 ou 4 ans, certaines plantes ne supportant pas un apport trop important et régulier d'azote.
Le fumier doit être rajouté à la terre un mois et demi avant toutes plantations et semis. En aucun cas ce fumier doit être placé directement en contact avec les racines d'une plante.
Pour finir, il n'est pas raisonnable d'utiliser du fumier issu d'élevage intensif pour des raisons évidentes, surtout lorsqu'on revendique de l'agriculture biologique..