.Sommaire
.
retour au sommaire de Fiches.jardinage

louvette

PRESENTATION :
Dans la famille des ravageurs invisibles, voici la chenille d'un petit papillon de nuit, la laouvette. Cette louvette, avant de se métamorphoser en « petite hepiale du houblon » (Korscheltellus lupulinus) se nourrit des racines et des collets de plant comme les salades, les fraisiers ou les pommes de terre. La louvette mesure entre 3 et 4 centimètres, elle est mince avec une grosse tête brun rouge, un corps long, sinueux, et blanc, hérissé de longues soies. Le papillon vit en mai-juin puis il pond.
Les chenilles se développent et s'alimentent jusqu'au printemps de l'année suivante. La louvette n'est pas très courante, mais quand on l'a possède dans son jardin, de nombreuses salades peuvent passer à la trappe.

 

 

LA LUTTE CONTRE LA LOUVETTE :
Les plants touchés par la voracité de cette chenille, commencent par vivoter, puis les feuilles extérieures s'affaissent. La plante finit par se dessècher et mourir. La louvette est discrète, ce qui permet de la différencier des larves de taupins qui s'attaquent également aux racines. Il faut gratter le sol plus ou moins profondément pour découvrir la tête rouge de la louvette.
La meilleure lutte contre ce ravageur, dans un jardin biologique, consiste à surveiller les plants atteints pour gratter et supprimer la chenille dont l'agilité de passer de plant à un autre est impressionnante.
Le roténone et pyrèthre ou l'emploi de purins répulsifs sont des moyens certes bio mais contraignants et pas forcément efficaces.